Devenir Mampreneuse grâce à ses enfants
Devenir Mampreneuse grâce à ses enfants

Devenir Mampreneuse grâce à ses enfants

Spread the love

Être maman n’est pas une chose facile. C’est un vrai dilemme de choisir entre réalisations personnelle et professionnelle. Manque de temps, sollicitations permanentes, surcharge mentale… Les mères de famille se retrouvent coincée dans des questionnements liés à la gestion de toutes les tâches et au maintien de l’équilibre du foyer. Entre contraintes de la vie familiale, degré d’engagement personnel, haut niveau d’exigence vis à vis de soi-même, notre capacité à donner aux autres membres de sa famille est confrontée à la réalité. Il faut maintenir le cap pour concilier le tout et trouver le temps pour son propre épanouissement, qu’il soit personnel ou professionnel. Pour l’équilibre de la famille, les femmes doivent maintenir leur place et s’accorder le temps de la réalisation. 

Elles se sentent souvent obligées de faire un choix entre réalisation professionnelle et vie de famille. Un choix qui n’est pas facile à assumer pour les femmes, et qui n’est plus vécu de la même manière que les générations X,Y, Z. Il n’est plus question de choisir l’un pour renoncer à l’autre. Alors finis les stéréotypes de mère au foyer ou femme active au boulot. Comment concilier vie professionnelle, aspirations profondes et vie de famille ? Comment devenir la femme que nous voulons être et surtout une femme réalisée, porteuse de projets ? J’ai fait ce choix de vouloir concilier les trois en devenant mampreneur. Je vous apporte mon témoignage.

Je suis devenue Mampreneuse qui travaille depuis la maison

J’étais déjà très sensible à l’écologie avant de devenir Mampreneur

Devenir maman m’a bousculée ! Je ne pensais pas qu’avoir des enfants me ferait cet effet ! C’est un retour introspectif sur mes valeurs, mes rêves, mes peurs. À cela s’est ajouté un questionnement crucial sur ce que je voulais faire de mieux pour mes enfants et le monde à leur laisser (après tout, c’est celui dans lequel ils vont grandir, puis vivre). 

La maternité est allée se confronter à la question de l’héritage à leur laisser :

  • de l’allaitement à la réflexion sur notre système alimentaire, 
  • de notre quotidien aux conditions de vie futures,
  • de la transmission de la langue à notre héritage culturel..

Je ne pensais pas que cela m’amènerait à devenir Mampreneur du web, ni même chef d’entreprise.

J’avais déjà un engagement écologique très fort à 20 ans. J’ai découvert la notion de développement durable en 2002 lors de la conférence de Johannesburg qui soulignait le rôle des entreprises dans l’accomplissement de cet objectif. À l’époque, j’avais compris que je voulais me consacrer à ce sujet pendant ma carrière. J’ai donc naturellement fini mes études par un DEA d’économie en développement soutenable.

Lors de la rédaction de mon mémoire de fin d’étude, je m’étais innocemment fait la réflexion qu’il fallait changer de modèle de société pour y parvenir. Vingt ans plus tard, je reviens à cette idée somme toute banale, mais qui prend maintenant tout son sens. 

 » Mon parcours m’avait montré que sans changement de notre modèle économique, nous ne parviendrions pas à un monde soutenable « 

J’ai commencé ma carrière en 2004 avec la promotion des énergies renouvelables auprès du grand public en lien avec l’ADEME. Au niveau personnel, j’étais sensibilisée aux éco-gestes que chacun peut faire à son niveau pour économiser les ressources. 

J’avais donc commencé à appliquer les éco-gestes qui étaient recommandés. Cela comprenait les économies d’eau et d’énergie, acheter des produits Bio, trier ses déchets, mais aussi prendre un maximum les transports en commun, ce que je pouvais faire pour aller au boulot.

Avec l’arrivée de mes enfants, avec mon conjoint, nous avons pris conscience des impacts de l’industrie agro-alimentaire sur les hommes et les écosystèmes. Et pour nous, cela a été un vrai basculement dans notre façon de consommer. 

Notre questionnement constituait le fil de nos réflexions qui nous ont fait abandonner la consommation de produits de la grande distribution. Nous nous sommes interrogés sur :

  • l’origine des aliments,
  • le système de production alimentaire, 
  • l’utilisation d’intrants chimiques, comme les pesticides,
  • l’agriculture responsable, comme la permaculture

Nous nous sommes tournés vers les modèles coopératifs engagés comme Biocoop et vers les démarches de ventes directes entre producteurs et consommateurs qui sont bien plus responsables pour l’environnement, pour la santé de la population, mais aussi pour la survie des producteurs. Je parlerai de tout ce processus de prise de conscience dans un prochain article sur notre changement d’alimentation. 

Etre Maman et créer son entreprise : un nouveau rapport au travail

En devenant maman, mon rapport au travail avait aussi complètement changé. Le stress permanent de tout gérer, la tension de jongler avec l’image de la working girl tout en pouvant profiter de ses enfants, chercher à toujours optimiser son temps pour en perdre le moins possible… et se rendre compte que c’est une équation impossible. La volonté de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle a été le point de départ pour oser entreprendre. 

Mes enfants m’ont poussée à réfléchir à un métier que je pouvais faire à la maison. En région parisienne, je mettais 1 heure de transport pour me rendre au travail, parfois 1h30 en cas de problème… Je n’acceptais plus de passer autant de temps dans les transports en commun au détriment de ma vie de famille. C’était une vraie perte de temps, d’énergie et un poids énorme au quotidien.

Après mon congé maternité pour mon aîné, j’ai commencé à demander un jour de télétravail à mon employeur. 

Avec l’arrivée de ma fille, j’ai compris que je devais changer de job pour m’épanouir ! 

C’était un argument de plus qui me montrait que je n’étais plus à ma place. Je voulais continuer à travailler tout en étant plus présente pour ma famille. Il me fallait trouver une alternative plus facile et plus pratique. Devenir Mampreneur s’imposait !

Créer une entreprise, rejoindre le réseau des femmes dirigeantes, entrer dans le monde de l’entreprenariat et y apporter un peu de mixité… Voilà les aspirations (et défis) auxquels je faisais face. 

Par ailleurs, les différents confinements m’avaient permis de tester le télétravail à temps plein. Cette façon de travailler à la maison était parfaite pour moi et ma famille. Elle me permettait de conjuguer plus facilement vie professionnelle et vie de famille.

Certaines petites tâches du quotidien se faisaient pendant mes pauses. Je pouvais lancer une machine, ranger une demi-heure la cuisine, être entre 16h30 et 18h00 à l’école pour récupérer mes enfants plus tôt.

En temps normal, quand je travaillais sur site, je quittais le travail à 18h, je revenais chez moi vers 19h, voire plus tard. Je gagnais plus d’une heure par jour avec mes enfants ! 

Cette nouvelle vie avec le télétravail me confirmait que je devais continuer dans cette voie, qu’entreprendre de chez moi pouvait être ce dont j’avais besoin.

Je voulais retrouver ma liberté et mon autonomie dans cette nouvelle activité. C’était quelque chose de primordial pour moi. J’imaginais une mission qui me permettrait de ne plus dépendre de personne, d’aucune entreprise ni d’aucun patron.

Dans mes précédents postes salariée, j’étais cantonnée aux actions de mon périmètre. Mes idées n’étaient pas vraiment prises en compte ni valorisées. Je me sentais toujours un peu bridée dans mon expression. Rejoindre le monde de l’entreprenariat me paraissait aussi un vrai gage de liberté pour moi : j’allais devenir une femme d’affaires !

Devenir Mampreneuse du Web était en effet le moyen pour moi d’exprimer librement mes idées, mes envies, les valeurs que je défends et de mettre en mouvement mon audace et mon courage.

J’avais besoin d’exprimer ce que je n’avais pas pu exprimer auparavant. J’avais besoin de n’avoir aucune limite à la fois dans l’expression et dans les actions que je souhaitais entreprendre. J’étais prête pour me lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Un long chemin pour devenir Mompreneur

Comprendre que le développement durable n’était pas suffisant

De petits boulots en petits boulots dans le domaine des énergies renouvelables, je suis devenue Responsable Développement Durable d’une marque d’un grand groupe. Mon expérience m’avait montré que la question de la responsabilité des entreprises face à leurs impacts n’était pas encore intégrée de façon innée dans leurs pratiques. Est-ce que la RSE dans les entreprises suffisait pour changer pour arriver à un vrai développement durable ? A cette question j’ai fini par y répondre non.

Lors de ma deuxième grossesse, un ami m’avait poussée à faire une formation sur un nouveau modèle économique plus responsable pour notre société. La formation avait été un vrai déclic pour moi. Elle mettait un point final à toutes les expériences que j’avais pu vivre et elle répondait à tous les questionnements que j’avais eus sur notre modèle de société.

 Je prenais enfin conscience de façon théorique que c’était le système qui était responsable d’un paquet de maux de notre monde.

Je comprenais ainsi qu’il ne suffisait pas de faire du développement durable ou de la RSE dans les entreprises pour voir changer les choses. Les éco-gestes et la RSE sont devenus pour moi des « gadgets ». Je ne les renie pas car il en faut, mais ce n’est pas suffisant. Il n’y a rien d’autre à faire que changer de système.

Changer le système en tant que Mampreneuse plutôt que de faire du développement durable

A l’époque, je ne savais pas encore ce que j’allais faire de cette formation sur un modèle plus responsable mais je savais intérieurement que j’avais un rôle à jouer sur les réseaux sociaux. Je sentais que je devais sensibiliser un maximum de personnes sur ce sujet. Mon esprit d’entreprendre s’était emparé de la question, j’allais devenir une femme entrepreneur au service de mes valeurs.

Mon burn-out a précipité les choses pour devenir Mampreneuse

Avec l’arrivée de mes enfants et cette prise de conscience sur le système, je ne trouvais plus de sens dans ce que je faisais. En 2017, je faisais un burn out.

Ce poste dans un grand groupe ne me convient plus. J’ai profité de ma deuxième grossesse et d’une année de congé parental pour réfléchir à une reconversion professionnelle avec plus de sens. A cette époque, j’avais eu de nombreux moments de doute qui avaient été difficiles à vivre, mais je voulais pouvoir concilier vie privée, vie professionnelle et les valeurs qui me tenaient à cœur.

J’ai perdu du temps avec un premier projet qui n’avait pas abouti. En mars 2020, j’ai décidé de me faire accompagner. Les choses n’avançaient pas, je piétinais ! J’ai fait appel par conséquent au cabinet de reconversion professionnelle « Osez rêver sa carrière » pour mieux identifier ce que je pouvais faire.

Cela a été très bénéfique. Ils m’ont en effet aidée à tracer une direction très claire pour mon projet. On avait passé en revue des métiers comme journaliste ou lanceur d’alertes qui collaient à mes valeurs. Malgré tout, ce n’était pas tout à fait ce que je voulais faire. La question de devenir Mampreneuse se posait, nous n’étions pas très loin.

Puis, je suis tombée par hasard sur une publicité de Mamans Digitales qui m’avait interpellée. Je me suis inscrite à cette formation fin 2020. Une fois la certification de Community Manager obtenue, j’ai rencontré une influenceuse de cette communauté et ça a été le vrai déclic.

​Nous étions en décembre 2020 et j’avais enfin trouvé ce que je voulais faire !

Devenir influenceuse sur le modèle économique plus responsable auquel j’avais été formée. Je suis contente d’avoir tenue aussi longtemps et d’avoir gardé espoir jusqu’au bout pour trouver enfin ce qui me correspond.

Cette transition ne s’est pas faite du jour au lendemain.

J’ai mis 4 ans pour mûrir ce projet !

Devenir Mampreneur et Influenceuse pour changer le monde

Quand je reprends le fil de mon histoire et que je fais un retour en arrière, je me dis que ce sont mes enfants qui m’ont amenée à ce projet. Je ne suis pas issue d’une famille avec la culture entrepreneuriale, et sans eux, je n’aurais peut-être jamais emprunté cette voie de l’entrepreneuriat.

Ils ont été le déclic de plusieurs prises de conscience et de grands changements dans notre vie de famille. C’est eux qui m’ont poussée à me reconvertir, à aller chercher au plus profond de moi-même mes aspirations. Devenir Mampreneur et Influenceuse, c’est que je pouvais faire de mieux pour eux et pour les autres.

Grâce à mes enfants, je me suis rapprochée de mes valeurs,

de ma mission de vie, de mon dharma.

Ils m’ont poussée à changer de regard sur notre modèle de société et notre monde. J’ai mieux compris comment me révéler au cours de cette vie, grâce à toutes ces petites étapes. Cette mission de porter un message d’espoir auprès du plus grand nombre est une véritable révélation.

Devenir Mampreneuse Influenceuse, c’est finalement être vraiment moi-même, cela me pousse à être la plus belle expression de moi-même. Je leur en suis très reconnaissante.

Conclusion

Je ne pensais pas que devenir Maman signifierait pour moi devenir Mampreneuse. Et finalement, aujourd’hui quand je fais un retour en arrière sur moi, ma personnalité, mon histoire et mes valeurs, je me dis que ce projet de création d’entreprise, c’est une évidence.

Je suis fière de moi-même d’avoir osé entreprendre. Cela procure un vrai dépassement de soi-même. De nombreuses femmes qui ont réussi professionnellement et à la maison existent. Si je peux donner des conseils en toute bienveillance pour débloquer celles qui sont en réflexion et/ou qui ont toujours des freins, j’encourage les femmes qui sentent devoir concilier vie professionnelle, réalisation de soi et parentalité, à foncer, à oser se lancer et entreprendre. Entreprendre au féminin n’est pas chose facile, peu osent se lancer. Celles qui sauront s’écouter et prendre connexion avec elle-même et qui suivront leurs intuitions, réussiront à le faire. L’enjeu pour le monde de demain est d’innover, d’inventer son propre métier comme j’ai pu le faire, d’être les créatrices de notre activité professionnelle. Que d’opportunités pour les femmes entrepreneuses, mère de famille ou non ! 

Ce modèle que je promeus est respectueux de l’humanité dans son ensemble. Son objectif n’est pas la rentabilité à tout prix, mais il vise les besoins essentiels de l’humanité. Dans son fonctionnement, il tourne autour de la valeur et non du volume. Avec ce projet, mon objectif est de sensibiliser un maximum de personnes. Nous pouvons créer un autre modèle de société désirable. Il peut vraiment tout à fait prendre réalité. Sur ce blog, je partagerai les limites de notre système et surtout les expériences d’entrepreneurs et de collectivités qui vivent ce tournant dans leur modèle. Ils constituent un véritable espoir, il ne faut pas les rater ! Alors retrouvez-moi sur les réseaux sociaux et la chaîne « Agir pour changer le monde ».

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs sur le thème « l’accomplissement d’une femme qui devient maman » organisé par Marina du blog mampreneuresduweb.com

J’ai choisi de participer à cet événement inter-blogueurs car ce thème me parle beaucoup et me fait penser à ma propre expérience créatrice d’entreprise et porteuse de projet. J’ai trouvé ma mission de vie grâce à mes enfants : devenir Mampreneuse Influenceuse dans un domaine qui m’est cher.

D’ailleurs, je vous recommande de lire l’article de Mampreneures du web Devenir maman entrepreneure : 5 bonnes raisons – Mampreneures du web . Il fait en effet référence aux liens entre devenir Mampreneure et s’aligner avec ses valeurs, vivre de sa passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.